Portrait d’un développeur full stack chez Numidev

Portrait de florentin-
Développeur full stack chez numidev

Immersion dans le monde de développeurs, Florentin développeur full-stack chez Numidev s’est prêté au jeu de l’interview sur son métier. Rien de plus concret qu’un développeur qui parle de son métier.

Comment en es-tu arrivé au métier de développeur ?

J’aime les nouvelles technologies, l’informatique, les mathématiques et le dessin. Je me suis donc dirigé vers le métier de développeur qui combine tous ces points.

Quel cursus scolaire as-tu suivi ?

Après mon bac j’ai faits un BTS SIO (services informatiques aux organisations) puis une licence Digitale à l’IMIE de Angers en alternance.

D'après toi, quelles sont les compétences techniques à avoir pour devenir développeur ?

Pour moi, il faut :

  • Maîtriser l’algorithmie,
  • Avoir les bases du langage web (html/css/javascript).
  • Maîtriser le langage orienté objet.
  • Connaître la création et la gestion d’une base de données.

A quoi ressemble ton quotidien ? Comment se passe la journée type d’un développeur ?

Je traite tout d’abord les demandes clients, puis je développe et je tests ce que j’ai développé. Je passe également du temps à me documenter.

Selon toi, quelles sont les contraintes liées à ton métier ?

Il y en a très peu, c’est un métier dans lequel nous sommes autonomes et agiles. La seule contrainte que je pourrai trouver est le fait d’être assis toute la journée derrière un bureau.

Quels sont les qualités requises pour être développeurs ?

Pour moi la qualité principale pour être développeur est le fait d’être curieux, notamment pour les différentes technologies utilisées.

Vaut-il mieux être spécialisé dans un domaine professionnel ou au contraire être polyvalent ?

Tout dépend des missions que l’on te donne. Personnellement, il me semble important d’être polyvalent afin de comprendre au mieux les possibilités et les limites des étapes en amont et en aval de notre domaine.

Qu’est ce qui te plait le plus dans ton métier ?

C’est le fait de se dire que qu’il n’y a pas de limite dans son métier, pas de redondance (chaque projet est différent) et un apprentissage infinie (évolution et multiplicité des technologies)  .

Quels conseils donnerais-tu à ceux qui veulent faire ton métier ?

Se documenter et toujours rester à jour sur les technos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.